A.F.N. : commémoration du 19 mars 1962, cessez le feu de la guerre d’Algérie

By 17 mars 2013 Actualités

Défilé en musique depuis la place de l’église jusqu’au Monument aux Morts du cimetière

*************

Dépôt de Gerbes au Monument aux Morts

Gerbe des AFN

Gerbe de la commune de Sougé le Ganelon

*************

Musique (ouvrir le ban)

*************

Entre les années 1952 et 1962, 220 jeunes sarthois ont été tués en Afrique du Nord. Parmi eux, 4 jeunes Sougéens sont tombés au Champ d’Honneur  

Il s’agit de : 

PIERRE BRANCHU, mort à Khenchela

ROGER BEAUDOIN, mort à Gabès

JACQUES COULON, mort à Tiaret

RENE GALPIN, mort à Constantine 

A la mémoire de nos 4 jeunes Sougéens morts en Afrique du Nord et à la mémoire de tous ceux qui sont morts pour la France au cours de différentes guerres, je vous demande d’observer une minute de silence.

**************

Musique (fermer le ban)

*************

51 ans après le «Cessez-le-feu» officiel en Algérie, le 19 mars reconnu par le Parlement, comme Journée du Souvenir et du Recueillement, en mémoire des victimes civiles et militaires.

Le 8 novembre 2012, le Sénat a adopté la proposition de loi, votée par l’Assemblée nationale, le 22 janvier 2002, relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

MESSAGE DU 19 MARS 2013

(Lecture faite par le Maire après le dépôt de gerbe au Monument aux Morts)

19 MARS 1962 – Le Cessez-le-feu est proclamé en Algérie.

Il met fin officiellement à 10 années de guerre en Afrique du Nord.

Cessez-le-feu : Quelques mots simples mais quelles paroles de vie et d’espoir, quand durant toutes ces années, chaque jour, dix hommes, dix des vôtres, sont Morts pour la France au cours d’indicibles et meurtriers combats.

La Guerre d’Algérie : tant de drames, tant de morts, tant de blessés, tant de vies brisées à jamais, tant de familles dans la douleur.

Militaires appelés, rappelés, de carrière, supplétifs, harkis,

30 000  compagnons d’armes disparus !

Enfants des jours sombres de la seconde guerre mondiale vous avez, pour la plupart 20 ans quand, arrachés à votre village, votre cité, votre métier, à l’affection de vos proches, vous êtes jetés dans cette guerre, aussi hideuse que tout autre guerre.

Dans des conditions difficiles, avec un civisme et un courage exemplaires, vous accomplissez votre Devoir de citoyen jusqu’au sacrifice suprême.

Dès 1963, vous avons prêté et tenu serment.

Honorer votre Mémoire, chaque année, au jour anniversaire du Cessez-le-feu.

Devoir de Fidélité des survivants aux disparus.

Désormais, le 19 mars est Journée Nationale du Souvenir et de Recueillement à la mémoire des Victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Reconnaissance d’un juste combat,  l’Histoire de France est réhabilitée

Hommage solennel  à tous ceux dont le destin s’est effacé devant celui de la Nation.

Nous inclinons nos drapeaux dont les plis sont ceux du sacrifice et du sang versé pour les couleurs de la France.

Notre drapeau tricolore, symbole de notre unité nationale, tout comme notre hymne « La Marseillaise » qui résonne dans les airs.

SOUVENIR, EMOTION, DIGNITE, RESPECT, FIDELITE, REFLEXION sont les valeurs données à nos cérémonies avec une volonté d’apaisement et de rassemblement.

Voici plus d’un demi-siècle s’achevait la Guerre d’Algérie.

Celles et ceux ayant survécu à cette tragédie savent combien sont précieuses 50 années de Paix.

Gardiens et porteurs de la Mémoire, nous savons que commémorer, c’est arracher à l’ignorance, permettre une écriture correcte de l’Histoire dans la recherche de la Vérité sans laquelle rien ne peut se construire, préserver l’Avenir.

Votre Travail de Mémoire est un élément essentiel du creuset républicain.

Si le passé est écrit, l’Avenir se construit.

Pour les jeunes,  il se prépare sans polémiques.

Aidons-les avec sérénité.

Dans le respect de toutes les mémoires, avec esprit de tolérance, regardons notre Histoire avec lucidité. Puisons dans les leçons du passé.

Favorisons la réconciliation afin de tisser, jour après jour, des liens d’amitié avec les peuples d’Algérie, du Maroc et de Tunisie.

Construisons un monde Solidaire et de Paix.

*******

Marseillaise (jouée par la Société de Musique de Sougé)

******

Départ du cimetière (Monument aux Morts) en musique

Place de l’église : aubade par la Société de Musique de Sougé

Vin d’Honneur à la salle des Associations

 

Leave a Reply