Visite du club d’entreprises de la Haute Sarthe à Sougé le Ganelon

By | Actualités | No Comments

 

Le club d’entreprises* de la Haute Sarthe, présidé par Dominique Vovard, a visité l’entreprise Cochet, ce mardi 21 mai 2019 en fin d’après midi.

Sous la conduite de Ludovic Cochet, des membres de ce club ont pu découvrir les investissements importants de la société Cochet (ligne & cabine de peinture pour grande longueur) et l’extension des bâtiments de l’entreprise, située au Gué Ory. De nouveaux produits innovants, comme la remorque abaissante, ont été présenté.

Toujours à la recherche de nouveaux concepts, l’entreprise offre de nombreux produits pour les particuliers, les entreprises et les collectivités publiques.

A l’issue, le Maire de Sougé, Philippe Rallu (en tant que 1er vice-Président du Pays de la Haute Sarthe en charge de l’économie)  a reçu – en Mairie – l’ensemble de la délégation pour un pot amical.

*plus de 40 entreprises adhérentes.

Assemblée générale de la Société de Chasse de Sougé (S.C.S.)

By | Actualités | No Comments

La Société de Chasse de Sougé le Ganelon, présidée par Patrice Lépinay, a tenu son assemblée générale le samedi 18 mai 2019 à la salle polyvalente « Gilbert Chauveau« . La commune était représentée par Pascal Monnier, 1er adjoint au Maire.

Le bilan de la saison a été présenté : destruction des nuisibles (renards, corbeaux, ragondins). L’année fut bonne pour le lièvre, en baisse pour le faisan et la perdrix excepté la perdrix rouge.

Les bénévoles ont été remerciés.

Le prix des cotisations reste inchangé. Des lâchers de gibiers auront lieu en août, octobre, novembre et décembre et 3 battues se tiendront les 5 octobre, 2 novembre et 7 décembre.

L’ouverture est fixée au 29 septembre 2019. Fermeture générale le samedi 29 février (fermeture de la perdrix et du lièvre le dimanche 15 décembre et pour le faisan le 15 janvier 2020).

Permis national : 200 € (en attente de décision, + 5 € de frais) ; timbre grand gibier 30 € ; permis départemental  150 € ; assurance MMA 20 €).

La salle des associations en travaux

By | Actualités | No Comments

Les travaux de la salle des associations sont en cours.

Débutés il y 8 jours, l’ensemble de l’équipement sanitaire existant a été démonté.

Les travaux consistent :

  • mise à neuf et aux normes pmr (personne à mobilité réduite) des toilettes
  • remplacement meuble évier, frigo, faïence,
  • réfection des peintures sur l’ensemble de la salle,
  • remplacement des huisseries,
  • mise aux normes électriques,
  • remplacement de l’ensemble du mobilier (tables & chaises, portant), du réfrigérateur, chauffe eau & meuble sous évier,
  • achat d’une desserte.

Les Conseillers municipaux, lors d’une réunion sur place, ont choisi les couleurs (murs, faïence) ainsi que les meubles (tables & chaises).

Ces travaux ont fait l’objet d’un marché public par consultation des entreprises avec analyse des offres.

Compte tenu que le montant des dépenses est supérieur à 25 000 €, cette procédure est rendu obligatoire.

Une subvention DETR (Dotation Equipement des Territoires Ruraux) a été sollicitée auprès de l’Etat (40 %) ainsi qu’une quote-part de la subvention sénatoriale obtenue il y a quelques mois au titre de la mise aux normes des espaces publics (place handicapé au cimetière & place de l’église, rampe d’accès de l’église, salle des associations, école, allées du cimetière depuis le portillon à programmer …).

Cérémonie du 8 mai

By | Actualités | No Comments

Après la messe à Saint Georges le Gaultier, en présence des Maires et élus d’ Assé le Boisne, saint Paul, saint Georges, saint Léonard des Bois, Douillet le Joly, Sougé le Ganelon … la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbes s’est déroulée au monument aux Morts de Sougé en présence de la Musique municipale, des sapeurs pompiers, des anciens AFN et de leurs porte drapeaux, de Membres du Conseil et de la population présente.

Le Maire a rappelé avoir assisté à l’inauguration du Mémorial des déportés de la Sarthe le 28 avril 2019 au Mans, sous la présidence du Préfet.

En effet, la commune de Sougé le Ganelon a donné une subvention au financement de ce mémorial en mémoire de Robert Tournelle, Maire de Sougé mort en déportation pour fait de Résistance, arrêté en avril 1944 comme nombre de ses camarades du secteur.

Frelon asiatique

By | Actualités | No Comments

La commune de Sougé le ganelon a signé une convention avec Polleniz pour l’aide au financement de la destruction des nids de frelon asiatique sur le domaine privé.

Les conditions de cette intervention sont décrites dans le compte rendu du Conseil municipal d’avril 2019.

Le Conseil municipal a fixé le pourcentage de prise en charge pour la destruction des nids à 50 % du coût ttc de l’intervention, et fixe un montant plafond de prise en charge de 90 € (qu’il s’agisse de la semaine ou du week-end) ; a désigné M. Philippe Rallu, Maire, et M. Pascal Monnier, 1er Adjoint, interlocuteurs municipaux référents, respectivement titulaire et suppléant.

Il est précisé qu’il revient au référent communal de demander l’intervention de l’entreprise spécialisée après avoir été faire un constat sur site, qui déclenchera si nécessaire l’intervention.
Cette mesure ne concerne que le frelon asiatique (et non le frelon européen).
Chacun est invité à faire la distinction entre ces 2 types de frelons (cf. présentation ci dessous).

Vous trouverez ci dessous une information très utile sur cette espèce invasive et les moyens de vous en prémunir.

Frelon asiatique

Le frelon asiatique (Vespa velutina nigrothorax) est une espèce invasive en provenance du sud est asiatique, introduite accidentellement en France au cours de l’année 2004.

Identité 

Long jusqu’à 30 mm, il est un peu plus petit que le frelon européen connu dans notre pays. Sa couleur dominante est le noir, seul le 4ème segment de son abdomen est presque entièrement jaune orangé. La tête est noire et la face jaune orangé.

Biologie

Dès le mois de février, les reines (femelles fondatrices) ébauchent un nid le plus souvent dans la frondaison des arbres, ou sous des abris aérés (hangars, granges…) ou également dans des murs ou arbres creux.
Elles pondent quelques œufs et soignent les premières larves (ouvrières). Avec l’apparition des ouvrières, l’activité de la colonie s’intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum au cours de l’automne. L’envol individuel des mâles et des femelles reproductrices de la nouvelle génération a lieu en fin d’été́ voire en début d’automne. Il y a alors accouplement. Une fois les reines fécondées, elles seront les seules à hiberner, les mâles vont mourir. La totalité́ de la colonie meurt peu à peu. Le nid ne sera pas réutilisé́ l’année suivante. Seules les jeunes reines fécondées (appelées fondatrices) passent l’hiver dans un endroit abrité. Elles hibernent.
Il n’y a pas de colonies pérennes et les nids ne servent donc qu’une fois. Le nid se détruit rapidement avec les intempéries au cours de l’hiver. Quelques nids de Vespa velutina sur le point de mourir, subissent l’action des oiseaux (geais et pics-verts pillant des nids, mésanges mangeant les quelques larves restantes mortes aux premiers froids). Par contre on ne connaît pas de prédateurs de l’insecte à ce jour.
Selon les observations faites jusqu’à ce jour, le frelon asiatique, avant de nidifier tout en haut d’un peuplier ou d’un platane, fait un nid primaire à faible hauteur sous un hangar, un auvent, sous une terrasse. Ces nids passent de la taille d’un œuf à celle d’un ballon de handball, entre mars et juin, et sont faciles à détruire avec une bombe insecticide.

Prédation

Le frelon asiatique s’alimente essentiellement de mouches, chenilles, papillons, araignées et d’hyménoptères notamment d’insectes sociaux et de pollinisateurs. Quand les populations des nids deviennent importantes et que le frelon a besoin de beaucoup de protéines pour l’élevage de son couvain, il s’attaque aux abeilles domestiques. Il se positionne en vol stationnaire à l’entrée des ruches, prêt à fondre sur les abeilles chargées de pollen pour les tuer, les dépecer et les emporter jusqu’au nid.
Risques pour l’homme
Le frelon est peu agressif envers l’homme lorsqu’il est en solitaire. Il n’en est pas de même à l’approche du nid où l’attaque peut être collective et virulente. Sa piqûre est douloureuse, un nombre important de piqûres peut avoir des conséquences parfois mortelles si on ne consulte pas rapidement un médecin.
Il est donc conseillé de contacter des organismes spécialisés pour la destruction de ces nids en période d’activité.
Ne pas s’approcher des nids et ne pas chercher à les détruire.

L’emplacement du piège

Il doit être placé dans un arbre au moins à 2m/2,50m du sol, éloigné des terrasses et des lieux de passage pour éviter toute piqure accidentelle. Il doit rester facilement accessible pour le descendre régulièrement, procéder aux comptages (toutes les 48h ou 72h au plus) et au renouvellement de l’appât.

Conseil pour conserver « l’odeur » du frelon dans les pièges

Si une reine frelon se fait prendre, il vaut mieux l’y laisser, elle attirera ses congénères. Lors des recharges en appâts, il ne faut pas nettoyer le piège et remettre quelques-uns des frelons asiatiques capturés (2 ou 3). Ils devront bien sûr être décomptés lors du relevé suivant.

IMPORTANT

N’essayez surtout pas de détruire un nid par vos propres moyens et/ou sans l’aide d’un professionnel aguerri. Le Frelon Asiatique a pour caractéristique d’être agressif à l’approche d’un individu autour du nid. Vous risqueriez ainsi d’être attaqué par la colonie.

Le nombre de nids de frelons asiatiques progresse en Sarthe, d’année en année. Dans la région de Saint-Calais, Alain Perrot et Michel Plut, deux apiculteurs, livrent leurs conseils pour le piégeage.

Janvier, février, mars
Les reines fondatrices sortent aux beaux jours de leur refuge et cherchent à se nourrir abondamment et cherchent un endroit pour construire leur nid.

Exemple de piège : Faire 3 ou 4 trous de 1 cm de diamètre dans le haut d’une bouteille plastique. Remplir sur 3 cm d’un mélange de sirop de cassis, de cidre ou de bière et de vin blanc. Suspendre la bouteille à portée de main, près du compost ou des poubelles.

Avril, mai, juin
Les reines fondatrices construisent des petits nids (primaires) dans lesquels elles pondent les premières ouvrières. Continuer le piégeage.

Juillet, août, septembre
Les jeunes ouvrières bâtissent les nids secondaires, les colonies se développent, les ruches sont attaquées. Faire appel à un professionnel pour détruire le nid secondaire qui se situe à plusieurs dizaines de mètres de hauteur dans les arbres.

Manoeuvre des sapeurs pompiers : exercice à l’église

By | Actualités | No Comments

Dimanche matin 5 mai, après autorisation de la Mairie, un exercice d’incendie et de sauvetage à personne a été simulé à l’église saint Martin (dimanche sans messe).

Les moyens des centres de secours de Gesnes, saint Georges et Sougé le Ganelon étaient mobilisés pour cette manœuvre permettant de coordonner sapeurs et moyens matériels mobilisés (installation d’un pc, gestion de la circulation, identification prioritaire des biens à sauver, gestion et évacuation des blessés …).

Ce protocole de manœuvre mensuelle faisant partie de la formation du corps des sapeurs pompiers volontaires (s.p.v).



Le Conseil municipal se forme au badminton

By | Actualités | No Comments

Vendredi 3 mai, à l’invitation des Fous du volant (association sougéenne de badminton), une rencontre sportive amicale s’est déroulée à la salle polyvalente.

Le but : que le Conseil municipal (en bleu) s’initie au sport préféré de cette association présidée par Bruno Depaifve (en jaune et noir).

4 terrains en intérieur avaient été prévu à cet effet où chacun a pu s’entraîner et apprendre les bases de cette activité physique assez intense.

Un bon moment en tout cas …



Inauguration du Mémorial des Déportés de la Sarthe (Le Mans) : n’oublions jamais …

By | Actualités | No Comments

Ce dimanche 28 avril 2019, place Aristide Briand (devant la préfecture) s’est déroulée une grande cérémonie officielle, sous la conduite du Préfet, pour l’inauguration du Mémorial des Déportés de la Sarthe.

Ce « mur des noms », sur inox gravé, comporte 1 502 noms de déportés sarthois : 1 098 pour la répression (Résistance), 404 parce qu’ils étaient juifs. 81 enfants figurent sur ce mémorial.

En 2015, la commune de Sougé le Ganelon avait inaugurée la rue de la Résistance et la rue Charles L. KEE (aviateur U.S.).

Andrée Dupont-Thieursault, Résistante déportée à Ravensbrück, avait bien voulu procéder à cet acte officiel, en présence du 1er secrétaire de l’Ambassade américaine.

En 2019, Madame Dupont Thieursault a inauguré ce mémorial au Mans, avec Monsieur Jo Weissmann, rescapé de la Rafle du Vel d’Hiv (vélodrome d’hiver).

Un moment emprunt d’une grande émotion, en présence des autorités civiles et militaires, des officiers supérieurs, du Prytanée militaire de la Flèche (qui a chanté un incroyable chant des Marais), du 2ème RIMA, d’élus et de représentants des associations de Résistance et de la communauté israélite.

La commune de Sougé le Ganelon, dont le Maire Robert Tournelle fut arrêté dans la nuit du 26 au 27 avril 1944, puis déporté à Neuengamme, était représentée par son Maire, Philippe Rallu.

Suite à une décision du Conseil municipal, sur proposition du Maire, la commune de Sougé le Ganelon fait partie des financeurs du Mémorial par le versement d’une subvention.

Les noms de Robert Tournelle (qui ne revint jamais), ainsi que celui de son fils figurent désormais à jamais gravés sur ce Mémorial. Figurent sur ce mur tous les noms des déportés transitant par la Sarthe, qu’ils en réchappèrent ou pas !

Tous ceux qui sont morts en déportation porte un point noir précédant leur nom.

l

lectures de témoignages de déportés par les lycéens de la Sarthe


le porte drapeau, le Maire et Mme Dupont-Thieursault portant la Croix de Commandeur de la Légion d’honneur

les noms classés par ordre alphabétique (mort en déportation pour ceux qui portent un .)

les noms de Robert Tournelle et de Bernard Tournelle

(offert par M. Lefèvre au Maire de Sougé le Ganelon lors de la cérémonie du 29 avril 2019 au Mans)

Ce livre retrace l’histoire de Louis Lefèvre, engagé dans la Résistance via le Bureau des Opérations Aériennes (B.O.A.) de Mont Saint Jean, dirigé par son père.

Il participe aux opérations de transport d’armes suite aux parachutages de containers des forces alliées sur le terrain « Ouragan » au lieu-dit Boisgency à Saint Georges le Gaultier.

Il est arrêté le 27 avril 1944 avec 16 autres membres du réseau par la police de sureté et service des renseignements de la SS.

Il sera déporté à Neuengamme. 52 ans après son retour des camps, il livra ses souvenirs dans une 1ère édition datant de 1996.

Ce livre constitue une nouvelle édition, préfacée de Jacques Chesnier, historien. (ISBN 978-2-36851-363-9, 8 €, bénéfices versés à l’AFMD – Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation).

Marché aux fleurs 2019

By | Actualités | No Comments

Le traditionnel marché aux fleurs et aux plants a été contrarié par une météo capricieuse …

Vente de fleurs, exposition de l’Association avicole des Alpes Mancelles, panneaux de l’association « Mémoire et Patrimoine » sur le frelon asiatique et moyens de l’éradiquer… étaient les attractions de cette édition 2019 sur la place de l’église.

Chacun a pu faire ses achats pour participer à un beau fleurissement, accompagnant ainsi la commune dans sa démarche (classée 3 fleurs *** au concours régional des villes et villages fleuris).