Campagne anti-ragondin : remerciements aux piégeurs

By 24 octobre 2012 Actualités

dscf5153

Opération Ragondins

Mot du Maire lors du pot offert par le Conseil aux piégeurs

Mairie – ancienne salle du Conseil

Mardi 23.10.2012 – 18 h 00

**************

Messieurs,

Le ragondin …

A qui avons-nous à faire ?

Au myocastor coypus ou castor des marais !

Poids moyen : 5 à 9 kg

Taille du corps : 40 à 60 cm et une queue de 25 à 45 cm, vous vous rendez compte …

Il est réputé pour avoir des mœurs à tendance crépusculaire et nocturne mais peut avoir une activité diurne non négligeable. Il serait actuellement présent dans 70 départements. Le froid est un facteur limitant et les hivers rigoureux lui sont fatals : en effet, il semble qu’en temps de grands froid, le ragondin à la queue qui gèle ce qui dégénère en gangrène mortelle … Il est reconnaissable à 4 incisives orange tirant sur le rouge.

Il est régulé naturellement par le puma et le caïman, peu présents sur Sougé. Toutefois, le danger chez nous peut venir de la fouine ou de la chouette effraie !

Il est à distinguer du rat musqué par sa taille plus importante et par la section de sa queue, ronde chez le ragondin alors qu’elle est plate chez le rat musqué.

Il aime vivre dans les milieux aquatiques d’eau douce. Il creuse des terriers de 6 à 7 m le long des berges, avec plusieurs entrées, dont une subaquatique.

Il est herbivore et aime les céréales et le maïs.

Il atteint sa maturité sexuelle à 6 mois et les mâles sont actifs sexuellement toute l’année avec 2 ou 3 portées par an et par femelle (5 à 7 petits/portée).

Il est classé parmi les nuisibles et pour cause :

  • Dégradation et mise à nu des berges favorisant leur érosion progressive ;
  • Fragilisation des fondations d’ouvrages hydrauliques [] par le réseau de galeries 
  • Dégâts causés aux cultures (céréales, maraîchage, écorçage dans les peupleraies…) 
  • Menace sur certaines espèces végétales (surtout aquatiques) à cause d’une surconsommation
  • Destruction des nids d’oiseaux aquatique
  • ]Possibilité de transmission de maladies telle que la douve du foie

Une préoccupation de la commune …

Lutte collective contre les ragondins (séance du 25.11.2008)

Déjà en 2008, le conseil était favorable à la création d’un Syndicat Sarthe Amont. Des piégeurs volontaires devront être nommés, ils percevront une rémunération de 2 € par rat capturé. Coût pour la commune : 824, 55 €, duquel sera déduite la subvention du conseil général.

En 2011/2012,

Le Conseil municipal a répondu à l’opération proposée par la Fédération Départementale des Groupements de Défense Contre les Organismes Nuisibles de la Sarthe (Fgdon72) sur le bassin Sarthe amont et ses affluents, le Rosay nord pour ce qui nous concerne.

Délibération du conseil municipal du 20.12.2011 nous engageant à :

– Payer une participation à la Fgdon72 de 420 € subvention du conseil général déduite, sous forme de forfait

– Trouver des piégeurs bénévoles

– Désigner un référent Philippe Geslin, que je remercie

– Trouver un emplacement pour le congélateur

De son côté, la fgdon72 s’est engagée :

– à mettre à disposition un technicien en charge d’organiser les réunions d’information et de conduire la lutte collective pour une durée de 6 semaines dont une semaine pour la pose des cages par zone (une zone se composant d’un minimum de 15 communes),
– à mettre à disposition le matériel nécessaire : cages, appâts, gants, sacs…,
– à fournir un congélateur et évacuer les animaux morts vers l’équarrissage,
– à indemniser les captures aux piégeurs à hauteur de 2 € / prise.

L’opération s’est déroulée :

Du 12 septembre au 23 octobre 2012

50 cages posées

11 piégeurs mobilisés

Il a été proposé que la Société de Chasse de Sougé (S.C.S.), ainsi que les Membres du Groupement Communal de Défense contre les Ennemis des Cultures soient partenaires de cette action en communiquant une liste de piégeurs volontaires, précisant que Philippe GESLIN, membre de la Société de Chasse de Sougé et du Groupement communal, et employé communal, sera désigné Référent.

225 Ragondins pris.

La commune, via le Groupement Communal de Défense contre les Ennemis des Cultures, indemnisera les piégeurs à hauteur de 100 €/bénévole forfaitaire, pour leurs frais.

Remerciements à chacun d’entre vous pour le temps passé et les kilomètres parcourus, à M. Dorneau, président de la Société de Chasse, au technicien de la fgdon, à Philippe Geslin pour avoir coordonné l’ensemble de l’opération et aux propriétaires fonciers pour l’accès aux parcelles.

Philippe Rallu, Maire de Sougé le Ganelon

ragondin1

ragondin3

Leave a Reply