Category

Actualités

Concert de sainte Cécile, patronne des musiciens

By | Actualités | No Comments

(Les musiciens entourant l’abbé Maurice Chevalier, curé de Sougé)

A l’issue de la messe en l’honneur des musiciens et de leur Patronne, sainte Cécile, un concert a été donné en l’église saint Martin de Sougé le Ganelon par les Sociétés de Musique de Mont saint Jean (crée en 1947) et Sougé le Ganelon (crée en 1856), réunies pour l’évènement, avec des renforts de Gesnes le Gandelin & Assé le Boisne.

Une tradition bien respectée. Un vin d’honneur, offert par la Municipalité de Sougé, réunissait les concertistes à la salle des Associations.

A la suite, un banquet se tenait à Mont saint Jean, en présence des Maires des 2 communes, MM. Lefebvre et Rallu.

(L’ensemble musical dans le chœur de l’église de Sougé)

remise des Prix du concours de rillettes des Alpes Mancelles (Souge le Ganelon)

By | Actualités | No Comments

Chaque année, depuis 29 ans, se tient le concours interdépartemental de rillettes, section Alpes Mancelles, organisé par le Comité des Fêtes de Sougé, présidé par Jean Claude Denis.

Bouchers, charcutiers, salaisonniers sont mis à l’honneur lors de la traditionnelle « Remise des Prix« *.

Cette soirée s’est déroulée le samedi 18 novembre à la salle polyvalente de Sougé, avec 180 participants.

 

* Catégorie  CHARCUTIERS

  • 1er        Grand prix d’Excellence     : M. LOUVEL                   Fresnay s/Sarthe
  • 2ème     Prix d’Excellence                  : M. COLLET                   Evron
  • 3ème     1er Prix d’Honneur               : M. NICOLAS                 Solesmes
  • 4ème     2ème Prix d’Honneur            : Sarl TRADI FRAIS       Mamers
  • 5ème     3ème Prix d’Honneur            : M. AUVE                        Ecommoy

Catégorie BOUCHERS

  • 1er       Grand prix d’Excellence       : M. LEHOUX                  St Vincent de lorouër
  • 2ème  Prix d’Excellence                   : M. GOBE                         Bagnoles de l’Orne
  • 3ème    1er Prix d’Honneur               : M. HUMEAU-RUEL     Assé le Boisne
  • 4èm    2ème Prix d’Honneur           : M.VALLEE                       Le Mans
  • 5ème   3ème Prix d’Honneur           : M. CADIEU                      Spay

Catégorie SALAISONNIERS

  • 1er         Grand prix d’Excellence     : Sarl PRUNIER                        Connerré
  • 2ème     Prix d’Excellence                 : Sté des Rillettes BAHIER     Sceaux S/Huisne
  • 3ème   1er Prix d’Honneur               : Rillettes GORRONNAISES  Gorron

Retour sur l’année 1917

By | Actualités | No Comments

© SMLH – 2016 – Société des Membres de la Légion d’Honneur – 61.

La Grande Guerre est une guerre classique où l’homme, le fantassin, était encore la force vive des armées. Il était soudain exposé au monde moderne du feu, de la fonte, de l’acier, des éclats, des schrapnells, des gaz toxiques. Le monde antique réactualisé passant de l’arbalète au Lebel (remplaçant du Chassepot qui avait fait merveille), de l’arc à la mitrailleuse Hotchkiss et de la baliste à la Grosse Bertha (les obus pouvaient franchir 120 kms!!). Tout cet armement automatique et lourd utilisé à profusion a provoqué les ravages que nous connaissons. Les monceaux de morts terrés dans les tranchées écrasés sous les obus (plus gros, dévastateurs et projetés de plus en plus loin) et lors des assauts fauchés par les mitrailleuses (arme relativement nouvelle, à répétition depuis la Maxim en 1885, à cette échelle elle devient répandue lors de cette guerre) évoquaient les montagnes de corps qu’avaient laissés les huns d’Attila et les Mongols de Gengis Khan.

L’aviation militaire naît en force en cette première guerre mondiale.

La Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées, Madame Geneviève DARRIEUSECQ, rappelait dans le texte prononcé par le Maire, que 1917 est une année charnière. La Russie malgré des troupes initialement très mobiles et offensives résistent en 1917 aux allemands. Mais le complexe militaro industriel russe est désorganisé et faible. Il faut 30 000 obus par jour, les troupes disposent de 30 000 obus par mois. Les Allemands ont voulu la guerre contre la Russie. Ils ont toujours voulu contrer cette hégémonie qu’ils redoutaient. Il s’agissait bien d’une guerre préventive. Le front a été enfoncé en 1915 après la bataille de TANNENBERG et a permis aux Allemands et Autrichiens de FALKENHAYN commandant en Chef des Troupes impériales et aux Généraux HINDENBOURG et LUDENDORFF commandants en chef sur le front de l’Est de s’enfoncer en Pologne russe et de saigner à mort l’Empire russe. La révolution en octobre 1917 emporte le Tsar NICOLAS II et sa famille qui sont faits prisonniers (exécutés en juillet 1918). Cette victoire sur les Russes de HINDENBOURG et LUDENDORFF leur confèrera ultérieurement un prestige immense. Leur soutien lors de la montée du Chancelier HITLER en 1933, s’appuiera malheureusement sur cette légitimité victorieuse. Le Führer on le sait retrouvera ce désir malsain de s’étendre à l’Est. On connait la suite.

Le front de l’Est ne pose plus de problèmes aux Allemands qui transfèrent leurs divisions vers l’Ouest contre le front anglo-français. Les bolcheviks de LENINE et TROTSKY après un armistice en décembre 1917 signeront plus tard la paix de BREST LITOVSK en février 1918. Cet afflux, de troupes allemandes transférées, revenu du front de l’Est va-t-il suffira à vaincre le front de l’Ouest ? Non car les États-Unis bouleversés par le torpillage du Lusitania (en 1915) mettront en un an et demi pour se ranger aux côtés de la Triple entente et la déclaration de guerre sera votée en avril 1917. Les États Unis seront 2 millions sur le front à la fin de la guerre en 1918.

1917 l’année de PASCHENDAELE et du CHEMIN des DAMES.

PASCHENDAELE près d’YPRES verra en 4 offensives de Juillet à Novembre un nombre terrible de morts chez les Canadiens, Britanniques et Néozélandais qui supportent essentiellement, aidés par les Français, cette action de soulagement de l’armée française. Près de 300 000 morts (les chiffres demeurent encore à ce jour évalués) de chaque côté allemands et alliés. Chez les Néo Zéandais la mort de Dave GALLAGHER (capitaine de l’équipe de rugby lors de la première tournée en France de 1905 – 1906) symbole du rugby fondateur de l’esprit de la nation Néo Zélandaise demeure un souvenir très fort. Il est volontaire à 40 ans pour combattre en France. Il meurt à 44 ans. Son nom est toujours celui du Trophée du Match annuel de rugby franco néo-zélandais attribué au vainqueur évidemment.

Le CHEMIN des DAMES nom charmant certes, dans l’AISNE, qui verra la mort de 180 000 soldats français. Après la Victoire de VERDUN et de la SOMME comment poursuivre l’offensive victorieuse. NIVELLE joue sur artillerie et les chars. Ceux-ci accompagnent les fantassins et contrairement à leur concepteur le Général Jean ESTIENNE, Polytechnicien, le Père des chars, ne sont pas regroupés. NIVELLE se heurte au commandement de LUDENDORFF. Le CHEMIN des DAMES ou « OFFENSIVE NIVELLE » comportera des résultats militaires peu probants. NIVELLE sera remplacé par le Général PETAIN qui utilisera en fin d’offensive, artillerie, chars et troupes de façon coordonnées pour obtenir une victoire au saillant de la MALMAISON. L’offensive du CHEMIN des DAMES conduit les troupes aux premières mutineries et assure la prise de commandement de PETAIN des armées françaises en remplacement de NIVELLE. Le Généralissime des troupes alliées est FOCH. PETAIN quoique homme toujours pessimiste et « marmoréen » conduira les troupes vers la victoire et réprimera les mutineries avec une parcimonie reconnue. La Chanson de CRAONNE, le chant de la contestation des mutins provient du nom d’une colline du CHEMIN des DAMES.

1917 l’ANNEE de GEORGES CLEMENCEAU, le PERE LA VICTOIRE » Raymond POINCARE appelle à la Présidence du Conseil cet homme de 76 ans. Georges CLEMENCEAU a connu le second Empire, la Commune, il a défendu DREYFUS, il est l’ami de MONET et fait installer à l’Orangerie ses NYMPHEAS. Il va résister au défaitisme qui a envahi la France tant au niveau des troupes (les mutineries) que le moral qui flanche à l’Arrière. Il va donner le commandement en chef des Armées françaises à PETAIN malgré ce pessimisme qu’il lui connait. Il confirme Ferdinand FOCH comme Génralissime des Armées Alliées en le soutenant constamment.Il avait été l’opposant à Jules FERRY et au colonialisme. C’est lui qui dit en boutade, lâchant le Général BOULANGER en 1887 que la « Guerre est une chose trop grave pour être confiée aux militaires ». Son autorité sur la conduite de la guerre redonnera du lustre au commandement militaire en symbiose avec la conduite coordonnée des actions.De superbes biographies à lire la plus remarquable et complète celle de Jean Baptiste DUROSELLE (Fayard, 1988), celle de Michel WINOCK Perrin en 2007 et celle récente de Jean Jacques BECKER Armand Colin (2012). Je fais la guerre a-t-il affirmé naturellement.

Cérémonie du 11 novembre 1918

By | Actualités | No Comments

cortège entrant dans le cimetière, avec la Musique municipale de Sougé

La cérémonie du 11 novembre s’est déroulée en 2 temps :

Messe de Commémoration à Gesnes le Gandelin, en présence de tous les Porte drapeaux

Dépôts de gerbes au cimetière de Sougé le Ganelon selon le déroulé suivant :

dépôt de gerbes par le Maire et le Président des Anciens combattants

Musique (ouvrir le ban)

Rappel des Morts pour la France

3 sougéens (guerre de 1870 / 1871)

39 sougéens (guerre de 1914 / 1918) dont 4 pour l’année 1917 **

6 sougéens (guerre 1939 / 1945)

1 sougéen en 1952 (guerre d’Indochine)

4 sougéens en 1956 / 1957 (Guerre d’Algérie)

A la mémoire de tous ces disparus, morts au Champ d’honneur, minute de silence

Musique (fermer le ban)

Lecture du message de la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Armées

dépôt de gerbes au Monument aux Morts, en présence de pompiers et Porte drapeaux

Lecture du message de la Secrétaire d Etat

** 1917

(source : JM Dorneau pour « mémoire et patrimoine de Sougé« )

BOTHET Lucien, 2è classe au 87è RI, né le 25 janvier 1895 à Sougé. Ouvrier agricole. Domicilié au Corbusin, Sougé. Célibataire. Fils de Vital et de Georgette GALPIN. Mort le 13 août 1917 à l’hôpital de Fleury sur Aire (Meuse), suite de blessures de guerre du 17 juillet 1917 à la cote 304. Inhumé à la nécropole nationale de Rembercourt-Sommaisne (Meuse). Inscrit au tableau spécial de la médaille militaire, par arrêté ministériel du 9 octobre 1917.

« Brave et courageux, soldat qui s’est toujours conduit vaillamment dans toutes les affaires auxquelles il a pris part. Grièvement blessé le 17 juillet 1917 en s’élançant à l’assaut des lignes ennemis« . Cité à l’ordre de la Division « Très belle attitude à l’attaque du 17 juillet 1917. A toujours assuré son service de guetteur, malgré les bombardements les plus violents, étonnant ses camarades par son courage et son sang froid. A été blessé à son poste ». Croix de guerre avec palme et étoile d’argent. Médaille militaire. JO du 11 oct. 1917.

BOURILLON Maurice, 1ère classe au 53è RI, né le 12 juillet 1896 à Sougé. Ouvrier agricole. Domicilié aux Hayées, Sougé. Célibataire. Fils de Marcel et de Marie GANGNEUX. Blessé le 29 mars 1917. Tué à l’ennemi le 14 septembre 1917 au Bois des Caurrières (Meuse). Inhumé à la nécropole nationale de Douaumont à Fleury devant Douaumont (Meuse).

LEGANGNEUX Louis, 2è classe au 13è Rgt de Chasseurs, né le 11 mars 1887 à Sougé. Cultivateur. Domicilié à Sougé. Célibataire. Fils de Auguste et de Marie CAREL. Tué à l’ennemi par éclat d’obus le 20 mars 1917 à Monastir (Serbie).

ROMME Adrien, Sapeur au 21è Rgt Génie, né le 13 décembre 1894 à Sougé. Ouvrier agricole. Domicilié aux Marchais, Sougé. Célibataire. Fils de Julien et de Mathilde EDIN. Tué à l’ennemi le 30 août 1917 à 800 m sud ouest de Douaumont (Meuse). Inhumé à Sougé après retour du corps le 8 août 1922.

 

Fête de la sainte Cécile (fête des musiciens) : les 18 & 19.11.2017

By | Actualités | No Comments

La Fête des Musiciens, fête de la sainte Cécile, se tiendra en 2 temps puisque jumelée pour cet évènement entre les communes de Sougé le Ganelon et de Mont saint Jean.

Samedi 18 novembre : messe de sainte Cécile, à 18 h 00, en l’église de Mont saint Jean avec les musiques de Mont saint Jean et de Sougé réunies pour l’occasion (Musique municipale*) suivie d’un vin d’honneur.

Dimanche 19 novembre : messe de sainte Cécile, à 10 h 30, en l’église de Sougé suivie d’un concert en l’église et d’un vin d’Honneur à la salle des Associations.

Banquet à la suite à Mont saint Jean (réservé aux Musiciens).

*la Musique municipale de Sougé le Ganelon a été crée en 1886. Elle participe à toutes les cérémonies patriotiques (19 mars, 8 mai, 11 novembre) et aux fêtes de Sougé (assemblée, sainte Cécile, marché de Noël, arrivée du Père Noël).

Repas des Anciens : mot du Maire & photos

By | Actualités | No Comments

Mot du Maire

5.11.2017 – salle polyvalente «Gilbert Chauveau»

Mmes MM. les Membres du Centre Communal d’Action Sociale,

Mmes MM. les Membres du Conseil Municipal,

Mmes MM. et Chers amis,

Je vous remercie d’avoir répondu présents aujourd’hui pour notre traditionnel « repas des Anciens » : je vous souhaite de passer une bonne journée. !

Nous sommes 142 inscrits en comptant tout le monde.

Je salue le Président du Club des Aînés ruraux, « Génération Mouvement », Daniel Geslin et son Bureau, qui vous proposent, tout au long de l’année, des animations.

Bienvenue aux doyens présents à ce repas : Mme Paulette Chauveau et M. Gaston Godeau qui, à ce titre, ont le privilège de recevoir tous deux un petit cadeau.

Permettez-moi également d’avoir une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés depuis l’année dernière. Une pensée également pour les personnes souffrantes qui n’ont pu se joindre à nous : nous pensons bien à elles !

Cette année, la photo du menu représente le tableau de la Dormition de la Vierge que nous avons restauré grâce aux dons divers : 32 donateurs privés, 2 entreprises (Cochet et la pharmacie de la Source), l’Etat, le Conseil départemental, la Fondation du Patrimoine et l’Association « Mémoire et Patrimoine » de Sougé. Nous y avons adjoint la restauration de 3 vitraux : la dépense totale est de 15 000 € entièrement couverte par les donateurs et les subventions. La commune n’a rien eu à débourser sur ce projet. Le chœur de l’église a également été repeint en gris, la table de communion ou grilles séparant le chœur de la nef a été restauré (grâce à M. Mme Jacques Drouin). Nous avons reçu la visite de Mgr l’Evêque du Mans en avril.

Ce repas est le moment également pour vous informer de l’actualité de notre commune dont vous pouvez suivre les développements dans la presse et sur le site internet communal que je vous engage à consulter. Site internet qui a d’ailleurs été refait cette année.

En mars, une belle exposition a été organisée sur l’Algérie et les Anciens d’Afn de Sougé et une seconde plaque a été posée sur la place portant le nom des 4 sougéens « Morts pour la France ».

En mai, le magasin Carrefour Contact a été inauguré après une phase de travaux importante qui fait de ce point de vente un espace commercial agréable et bien pratique : à chacun de l’utiliser au mieux pour garantir son avenir et ses 8 emplois.

La cérémonie du 8 mai 2017 a été exceptionnelle par la présence d’un Haut représentant de l’Ambassade des Etats Unis à Paris qui a bien voulu répondre à mon invitation et celle du Conseil municipal pour venir sur notre commune. Accompagné de son épouse, M. Peck, 1er Secrétaire de l’Ambassade a assisté à la messe à Fresnay, a salué l’ensemble des Porte drapeaux et était présent au Monument aux morts de Sougé à la suite pour le dépôt de gerbes. En présence de Mme Dupont Thiersault, résistante déportée, Commandeur de la Légion d’Honneur, nous avons inauguré la rue de la Résistance et la rue Charles L. Kee sur le lotissement de la plaine des Boulaies.

Des travaux d’embellissement de l’entrée de bourg, venant de Fresnay, ont été effectués : reconstruction du mur en pierre côté lotissement, création d’un passage piéton sur rd et d’une allée piétonne longeant la pharmacie, création d’ue potence avec notre logo au carrefour du lotissement.

L’accessibilité de l’église est opérationnelle par la création d’une rampe et le parking du cimetière a été refait : les deux bénéficient de place de stationnement adaptée aux personnes à mobilité réduite.

3 jeux pour enfants ont été installés au jardin du polysport pour compléter les équipements déjà existants à cet endroit.

Concernant l’école qui compte 3 classes, il y a 75 élèves et nous sommes repassés à la semaine à 4 jours après accord unanime du Conseil d’école et des conseils municipaux composant le Sivos.

Notre fleurissement communal vous a rendu un cadre de vie agréable aux beaux jours grâce à l’investissement de la commune et des employés communaux.

Les 8 logements sociaux adaptés construits sur le lotissement de la plaine des Boulaies ont été inauguré par toutes les Autorités présentes en septembre 2017 : voilà un beau projet finalisé. Ce projet a coûté 1 M€ à Sarthe Habitat.

Autre sujet, conformément à notre engagement électoral de 2014, des travaux de limitation de vitesse et de mise en sécurité du bourg et du Gué Ory se sont déroulés pendant plusieurs semaines. Afin de bénéficier de subvention du département, nous avons décidé d’y rajouter des travaux d’enfouissement de réseaux électriques et téléphoniques. Le coût de l’ensemble est d’environ 130 000 € subventionné exceptionnellement à 80 % par l’Etat. Les poteaux électriques seront remplacé rue des Tisserands, de la Martinière et des Forges en début d’année 2018.

Concernant les travaux de voirie, la communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles a financé les travaux de voirie suivants : la v.c. 118 dite route du Bois Ory.

Au 1er janvier 2017, la communauté de communes des Alpes Mancelles a été officiellement fusionnée avec celle des Portes du Maine Normand et celle du Pays Belmontais. La nouvelle communauté de communes se nomme désormais « Haute Sarthe Alpes Mancelles ». Ce nouveau territoire compte plus de 23 000 habitants avec 40 communes membres.

Je remercie nos Associations communales qui, par leurs actions, participent au dynamisme de notre commune.

Je remercie nos jeunes pour le service : Aurélie, Marine, Corinne, Elodie, Léa, Cassandra, Florian, Matthéo. Merci de leur faire le meilleur accueil !

Je remercie nos fournisseurs qui participent à la réussite de ce repas, M. Mme Francou qui offrent l’apéritif, notre traiteur la maison Durand ainsi que notre animateur Jonathan et Anaïs pour la décoration florale des tables.

Enfin les élus et Mmes Angèle et Josiane Desalay pour la coordination du service et toute l’installation pour que ce moment de convivialité vous soit agréable.

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un bon appétit et vous remercie de votre attention. Je vous invite à participer aux « Vœux du Maire & du Conseil 2018 » si vous voulez connaître le programme communal de l’année prochaine, en avant première …

Philippe Rallu

Maire

En bas de page : photos des « animateurs de l’après midi ». Remise de cadeaux aux doyens ainsu qu’à l’Abbé Chevalier (une photo poster de la cathédrale du Mans en vue aérienne – extrait de la Sarthe vue du ciel).

Soirée dansante avec remise de Prix (concours de rillettes – section Alpes Mancelles) : samedi 18.11.2017

By | Actualités | No Comments

Organisée par le Comité des fêtes, une soirée dansante se déroulera le samedi 18 novembre 2017 à 20 h 30 à la salle polyvalente « Gilbert Chauveau » avec remise des Prix aux lauréats du 29ème concours interdépartemental de rillettes, section Alpes Mancelles.

Le repas* est sur réservation au : 02 43 34 35 76 / 07 83 30 35 20.

Tickets en vente à l’Office de tourisme de Fresnay sur Sarthe ou chez Jeannette à Sougé le Ganelon.

tarifs : 20 € (adulte) ; 10 € (enfant) pour le coq au vin / 18 € (adulte) ; 8 € (enfant) pour l’assiette anglaise.

*apéritif, rillettes, coq au vin ou assiette anglaise, fromage, dessert, café.

Cérémonie commémorative du 11 novembre

By | Actualités | No Comments

Cérémonie commémorative du 11 novembre 1918

Programme

9 h 45 rassemblement devant l’église de Gesnes le Gandelin

10 h 00 office religieux

11 h 15 cérémonie à Sougé le Ganelon : rassemblement au parking du cimetière, cérémonie patriotique au Monument aux Morts.

Suivie d’un vin d’Honneur à la salle des Associations

Repas des Anciens 2017

By | Actualités | No Comments

Le traditionnel repas des Anciens se tiendra le dimanche 5 novembre 2017, à 12 h 30 à a salle polyvalente « Gilbert Chauveau« .

Environ 150 personnes assistent à cet après midi de convivialité, autour d’un repas offert par le Centre communal d’action sociale de Sougé le Ganelon (CCAS). C’est l’occasion d’honorer le doyen et la doyenne présent(e) ce jour là !

Danses, chansons et histoires drôles rythment l’après midi …