Cérémonie de citoyenneté et de remise de carte d’électeur : photos

By 12 avril 2013 Actualités

dscf54131

Des jeunes sougéens, ayant 18 ans, accompagnés de leurs parents, étaient présents ce samedi 13 avril 2013 à 11 h 00 en salle du Conseil municipal pour se voir remettre leur carte d’électeur.

Etant majeur, ceux ci, conformément à la loi, ont été inscrits sur la liste électorale communale.

A l’issue, et après un mot du Maire retraçant l’histoire du vote en France depuis la Révolution de 1789, un pot était offert aux personnes présentes.

Les prochains scrutins de 2014 (élection municipale et européenne) et 2015 (élection départementale et régionale) permettra aux nouveaux électeurs nouvellement inscrits de faire leur choix.

dscf54091

Cérémonie de citoyenneté et de remise de carte d’électeur

Samedi 13 avril 2013 – 11 h 00

Salle du Conseil municipal

Avec le Conseil municipal, je suis heureux de vous accueillir dans cette salle du Conseil où vous siègerez peut être un jour.

Vous avez  18 ans accomplis et vous avez été  inscrit sur la liste électorale.

Cette petite cérémonie de remise de cartes d’électeurs est prévue par le décret du 8 février 2007 relatif au code électoral et le Maire agit ici en tant qu’agent de l’Etat. Elle constitue le début de votre vie de citoyen, validé par le recensement de l’INSEE et également par la Journée « défense et Citoyenneté » organisée par l’institution militaire.

Votre majorité vous donne de nouveaux droits : droit de vote donc aux élections locales, nationales et européennes ; droit de se porter candidat à une élection et d’être élu ; droit d’exercer une profession juridictionnelle ; droit de représenter ou d’assister une partie devant un juge et droit de témoigner en justice. Elle implique aussi un certain nombre de devoirs : respect de la loi et respect de droit autres car le jeune adulte, comme tous les autres concitoyens, doit faire preuve de civisme et de civilité pour que la vie en société soit la plus agréable possible.

Je vous félicite donc pour votre présence car votre démarche aujourd’hui témoigne à elle seule de votre premier acte de citoyenneté.

Comme vous le savez, le droit de vote n’a pas toujours existé : il est le fruit d’une longue évolution de nos institutions et du combat mené par tous ceux – hommes et femmes – qui ont permis de bénéficier de cette liberté fondamentale.

Au départ, la 1ère constitution de 1791 issue de la Révolution française de 1789 prévoyait un droit de vote uniquement pour les hommes de plus de 25 ans payant un impôt. Ils avaient le droit d’élire d’autres électeurs qui à leur tour élisaient les députés. C’était le suffrage censitaire.

En 1799, avec  le Consulat, tous les hommes de plus de 21 ans ont le droit de vote mais ce suffrage, très complexe, n’a d’universel que le nom.  En 1815, après la chute du 1er Empire, la Restauration restaure le suffrage censitaire.

C’est avec la révolution de 1848 et l’avènement de la 2ème République qu’apparaît le suffrage universel, en étant toujours masculin mais secret. Sous la 3ème république, après la chute du second Empire, rien ne change.

En fait, l’évolution majeure date du 21 avril 1944 où, pendant la seconde guerre mondiale, une ordonnance du gouvernement provisoire de la République, signée par le Général de Gaulle depuis Alger, accorde le droit de vote aux femmes. Cette ordonnance fait des Françaises des citoyennes à part entière : elles peuvent voter (ce qu’elles feront dès avril 1945 pour les élections municipales) mais également être élues et siéger au gouvernement. Ce droit fait des femmes des citoyennes à part entière. Déjà, sous la Révolution, Olympe de Gouge, en 1791, militait pour cela. Il aura donc fallu 155 ans pour y arriver.

En juillet 1974, le droit de vote et la majorité sont ramenés de 21 à 18 ans.

Voilà le rappel que je voulais vous faire car on considère aujourd’hui que le droit de vote est une évidence. Ce n’est pas le cas puisque aujourd’hui encore hommes et femmes meurent toujours pour obtenir cette liberté de choisir.

Ce droit, vous pourrez l’exercer dès l’année prochaine pour les élections municipales et européennes et en 2015 pour les élections régionales et départementales : en cela, il vous permet de défendre les principes fondamentaux de la République que vous trouverez dans le « livret du citoyen » que je vais vous remettre avec votre carte d’électeur.

Quoiqu’il en soit, faites usage de ce droit car il est précieux.

Je vous félicite et vous remercie de votre attention.

Philippe RALLU

Maire de Sougé le Ganelon

Leave a Reply