Fête de la Sainte Cécile du dimanche 22 novembre 2009 et remise de médailles

By 23 novembre 2009 Actualités

dscf2710dscf2713dscf2693

– remise de médailles 2009 –

Une messe en musique, à l’église Saint Martin de Sougé, s’est déroulée dimanche 22 novembre, animée par la société de Musique.

Remise de Médailles

Après le concert donné à la sortie de la messe, l’assemblée s’est dirigée à la salle des Associations pour le vin d’Honneur. 3 remises de médailles, pour leur action de bénévolat et de pratique musicale, ont été attribuées à MM :

. André Gaucher, président, (médaille d’Or de grand vétéran pour 66 années) ;

. Marcel Fiaudrin, directeur (médaille d’Or de chef pour 60 années de pratique dont 38 de direction) ;

 . Julien Goyer (médaille d’Or de vétéran palmé pour 68 années).

Ces distinctions ont été remises par Fabrice Goyer-Thierry, secrétaire général de la Fédération musicale de la Région des Pays de Loire, adjoint au Maire de Fresnay sur Sarthe en charge des Affaires culturelles, en présence des élus, des familles et de la population.

 

dscf2707

(les musiciens récompensés avec diplôme et cadeau)

L’histoire musicale de Sougé-le-Ganelon débute dès 1886. Avant de devenir en mai 1959 « Musique municipale », la vie en musique de la commune aura porté différents noms et connu différentes étapes.

Historique de la musique sougéenne

La Société Sainte-Cécile de Sougé-le-Ganelon, 1886

La Musique de Sougé-le-Ganelon existe depuis 1886, date officielle de la fondation de la Société Sainte-Cécile de Sougé-le-Ganelon. Son premier chef était alors Victor Léger, menuisier, mais aussi compositeur de talent, puisqu’il a participé à de nombreux concours et obtenu plus de 80 diplômes. Depuis 1886, bien des chefs se sont succédés. Interrompue pendant la guerre de 1914-1918, c’est en 1919 qu’elle a repris ses activités sous l’égide d’un instituteur de Sougé, Louis Rousseau. Début 1925, elle est de nouveau en sommeil et les instruments, pour la plupart appartenant à la commune, seront conservés à la mairie.

L’Association Musicale des Ouvriers de la Gaudinière, de 1925 à 1932

Les employés de l’usine de la Gaudinière, devenue l’usine LIF*, décideront sous l’impulsion du chef Lucien Lecourt (employé à l’usine également) de récupérer les instruments. Ce dernier dirigera l’association musicale des ouvriers de la Gaudinière jusqu’en 1932.

La Société Musicale de Sougé, de 1932 à 1959

Elle sera dans un premier temps dirigée par Constant Legot jusqu’en 1948, puis par Georges Tassin. Tous deux étaient employés chez LIF*. De 1956 à 1959, c’est Raymond Durand, exploitant agricole, qui prendra le relais.

La Musique municipale, depuis 1959

C’est en mai 1959 que la société prendra le nom de « Musique municipale » avec pour chef Pierre Moreau, également employé de LIF. En 1961, Alfred Moussoir, horticulteur, lui succède et c’est en 1971 que l’actuel chef, Marcel Fiaudrin, agent de maîtrise à l’usine LIF*, prendra la main et les destinées de la musique sougéenne.

* actuellement Hutchinson

Leave a Reply