Fouilles archéologiques sur le plateau des Chauvières

By 24 juillet 2013 Actualités

dscf5715

(Jardin de la Mairie : pot amical aux bénévoles et archéologues professionnels, en présence de Membres du Conseil municipal, de M. Darlot, président de l’ACA de Oisseau le Petit et du Maire de Sougé-le-Ganelon)

dscn0682

Mercredi 23 juillet à 19 h 00, l’équipe de fouilles, dirigée par Emmanuel Mens, était invitée dans le jardin de la Mairie pour un pot amical à l’occasion de la fin de la campagne archéologique sur la commune, après quelques semaines de travail, sous l’égide scientifique du Service Régional d’Archéologie (S.R.A.) et l’Association Culture et Archéologie (A.C.A.) de Oisseau le Petit, présidée par M. Darlot.

Comme en 2012 où le travail à consister à sonder, la mission 2013 à permis de passer à la fouille autour du monolithe des Chauvières et à se concentrer sur l’exploitation de cairns (amas de pierres susceptibles de renfermer des dépôts d’objets telles que des hâches …). 2 hâches avaient été découverte l’an passé dans une structure rectangulaire modelée en pierres sèches.

L’équipe est encadré par deux archéologues professionnels et des étudiants en Master 2 (dont 2 de l’université de Madrid) ainsi que des bénévoles de l’association ACA de Oisseau le Petit.

les objets trouvés lors des fouilles de 2012 :

dscn0680

le site (propriété privée) :

photofouille1

le cairn :

photofouilles

photofouilles3

Sougé le Ganelon était connu pour un monument classé au XIXè siècle comme dalle de « dolmen », décrite par l’Abbé Tournesac, inspecteur des Monuments Historiques de la Sarthe en 1843. Cette pierre de « Mauconseil »  constituait l’angle du mur du cimetière avant son déplacement et est aujourd’hui adossée à la nef de l’église.  En 1843, ce monument était promis à la destruction pour combler ou couvrir un puits public dangereux. De belle dimension initiale puisqu’elle mesurait 6 x 2 m (extrait de « Archéo le Petit« , n° 71, 2012-2013, M. Darlot, p. 13 & suivantes …).

état actuel du dolmen (adossé à l’église) :

dscf5636

Quant au plateau des Chauvières, ce site digne d’intérêt archéologique a été découvert par un membre de l’association ACA. Il s’inscrit au sommet d’un plateau qui culmine à 180 m ngf. Le site est longé à l’est et au sud-est par le ruisseau de Doucelles, un affluent de la Sarthe, et à l’ouest par un petit ruisseau dont la source naît près de la ferme du Grand Coslin. Le contexte géologique est celui du massif volcanique d’Assé- le-Boisne qui appartient à l’unité du Maine.

Le site est composé de deux types de monuments en élévation séparés l’un de l’autre : un bloc mégalithique brisé et un cairn circulaire en pierres sèches. Deux haches polies ont été découvertes : l’une en fibrolitite de type A, matériau provenant du gisement de Plouguin dans le Finistère ; l’autre de type « herminette » avec teinte grise à plages plus foncées et de texture grenue à la cassure.

Leave a Reply