Inauguration de l’exposition sur l’Algérie (cérémonie du 19.02.1962) : mot du Maire – expo en Mairie jusqu’au 18.04.2017

By 19 mars 2017 Actualités

algerie2017h

(salle du Conseil – dimanche 19.03.2017)

19 mars 1962

« Cessez le feu »

Exposition sur l’Algérie

Inauguration du dimanche 19 mars 2017

Patio de la Mairie & salle du Conseil municipal « Robert Tournelle »

M. le Président des Anciens d’Afrique du Nord,

MM. les Anciens combattants,

Mmes MM.,

Je vous prie de bien vouloir excuser l’absence de l’Abbé Maurice Chevalier qui se remet d’une opération chirurgicale. Sa santé va bien.

La Municipalité de Sougé le Ganelon a souhaité, en ce 55ème anniversaire du « Cessez le feu de la Guerre d’Algérie » organiser, avec l’aide de l’Association des AFN et de l’Association Mémoire et Patrimoine, cette exposition sur l’histoire de l’Algérie, sur l’histoire de la présence Française et rappeler le drame que fut cette guerre qui dura 8 ans.

Grâce à l’association des « Amis du patrimoine d’Erve et d’Orthe » de Saint Pierre sur Orthe, grâce à tous ceux qui ont bien voulu prêter des objets exposés ici en vitrine, nous disposons d’une très belle exposition.

Cette exposition est consacrée à une histoire ayant profondément marqué notre société contemporaine et que la République française a reconnue, par la loi du 18 octobre 1999 : de nombreux panneaux d’un graphisme très agréable traitent ainsi de l’Algérie depuis sa conquête, puis la colonisation, jusqu’à l’indépendance.

La guerre d’Algérie implique un devoir de mémoire et de vérité. Devoir envers l’Histoire pour permettre, notamment aux jeunes, une meilleure compréhension de ces évènements.

C’est pour cela que nous venons d’inaugurer la plaque portant les noms des 4 jeunes sougéens morts en Algérie & Tunisie, faisant suite à l’inauguration – en 2014 -de la place du 19 mars 1962, ici à Sougé.

Je rappelle que, de 1954 à 1962, ce sont plus de 2,5 millions de jeunes hommes qui quittèrent notre pays pour traverser la Méditerranée, 30 000 ne sont pas revenus, 300 000 autres furent blessés ou malades.

Nous rappelons ici le souvenir d’un certain nombre d’appelés dont les noms vous seront familiers puisqu’il s’agit bien des familles de notre commune : cette liste avec les photos est sans doute incomplète mais elle vous montre qu’à l’échelle de notre commune les départs pour ce conflit furent nombreux, comme partout en France. Nous estimons à à environ une soixantaine d’hommes appelés en AFN pour notre commune.

Cette exposition est le moyen de parler d’eux et de leur engagement de soldat !

Il est important de transmettre aux jeunes générations le souvenir de ces moments terribles afin que cela ne se reproduise plus jamais et inviter les hommes à préférer le dialogue et la négociation pour régler les conflits plutôt que les armes qui sont un échec à la démocratie.

Chacun a eu sa guerre, et elle a duré huit ans, mais aujourd’hui 55 ans après les accords d’Evian, nous pouvons dire qu’elle a creusé un traumatisme profond tant en France qu’en Afrique du Nord. Et tous ces destins sacrifiés, toutes ces vies données par cette jeunesse, quels que soient leurs statuts : militaires de carrières, appelés et rappelés, engagés volontaires, et ne les oublions pas les Harkis, doivent susciter en nous un impérieux, un plein et entier Devoir de Mémoire.

Le Devoir de Mémoire, c’est une reconnaissance envers ceux de France ou d’Afrique du Nord, qui ont payé de leur vie le prix de ce conflit.

Je remercie tous ceux qui ont contribué à la mise en place de cette exposition, tout particulièrement Nicole Dorneau, présidente de Mémoire et Patrimoine, Jean Marc Dorneau, conseiller municipal, Sylvie Beucher, adjointe au Maire.

Cette exposition peut être vue aux heures d’ouverture de la Mairie et ce jusqu’au 18 avril 2017.

Je vous remercie de votre attention et vous invite au vin d’honneur à la salle des Associations.

Philippe Rallu

Maire

Leave a Reply