L’église Saint-Martin a une origine fort ancienne (XIe et XIIe siècles). Comme beaucoup d’églises rurales de la région, elle illustre les multiples transformations architecturales subies au cours des siècles.

L'église Saint Martin

  • La nef actuelle remonte à l’époque romane (XIIe siècle).
  • Deux siècles séparent cette restauration de l’adjonction d’une petite sacristie (1699-1700).
  • En 1847, une nouvelle chapelle est construite et réservée aux forgerons de la Gaudinière.
  • En 1900, un clocher neuf à ossature métallique, avec une flèche en ardoise, remplace le vieux clocher en bâtière effondré. Cette construction fait disparaître la façade romane.

L’église Saint-Martin

Horaires d’ouverture : 9 h-18 h

Prêtre affectataire : Abbé Maurice Chevalier – Presbytère de Sougé.

Tableau

La Dormition de la Vierge (1584, François Dienis).

La Dormition de la Vierge

Statues

Saint Augustin (XVIIIe siècle)Sainte Anne (XVIIIe siècle)

Saint Sébastien (XVIIe siècle)Ecce Homo (XVIIe siècle)Saint Pierre (XVIIe siècle)

Les vitraux

La famille Gontier a commandité la plupart des vitraux. L’église en compte 11, tous réalisés au XXe siècle. Dix sont l’oeuvre du peintre verrier Maurice Bordereau, entre 1936 et 1939. Y sont représentés :

  • Notre-Dame-de-Lourdes
  • Notre-Dame-de-Pontmain
  • Notre-Dame-de-la-Salette
  • La Sainte Famille
  • Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte-Face
  • Sainte Jeanne d’Arc
  • La Messe de Saint-Martin ou Seconde Charité

vitrail.jpgvitrail2.jpg

En 1918, G. Eglise, maître verrier parisien, a réalisé le vitrail qui commémore la guerre 1914-1918 : le Sacré-Coeur qui accueille la prière des victimes de la guerre 1914-1918.