Noces de diamant de M. et Mme Coupard René

By 6 mai 2012 Actualités

M. et Mme René Coupard célébraient en mairie, samedi 5 mai 2012 à 11 h 15, leur noces de diamant en présence de leur famille, 10 ans après leurs noces d’or de mai 2002.

dscf45621

dscf45631

Noces de diamant

 M. Mme René Coupard 

5 mai 2012 – 11 H 15 

Mairie de Sougé le Ganelon 

Mot du Maire

Madame Coupard,

Monsieur Coupard,

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille ici, dans cette salle du Conseil municipal, pour fêter vos noces de diamant.

Je vous souhaite la bienvenue ainsi qu’à votre famille qui vous entoure aujourd’hui.

Nous pouvons dire que les mois d’avril et de mai vous portent chance : avril, mois de votre mariage et mois de votre naissance Monsieur ; mai, mois de votre rencontre  à tous deux et mois de votre naissance Madame.

Il y a 10 ans, mon prédécesseur, Jean Claude Lebossé, le 18 mai 2002, vous accueillait en cette Mairie alors qu’il était Maire depuis plus d’un an, à l’occasion de vos noces d’or.

Pour ce qui me concerne, j’ai été élu Maire depuis moins d’un an mais j’ai déjà eu la chance de célébrer, en comptant la vôtre, deux cérémonies de noces de diamant.

C’est le moment de revenir sur votre chemin parcouru tout au long de ses années et sur votre vie à tous les deux.

Honneur aux dames, je commencerai par vous Mme Coupard : vous êtes née un certain 15 mai – faisant exprès de ne pas mentionner la date car on ne calcule jamais l’âge des dames – vous êtes née donc à la « Haute Vente » à saint Léonard des Bois. En 1946, votre famille s’installe à la Mahonnière à Sougé le Ganelon où vous resterez jusqu’en 1952.

M. Coupard, vous êtes né ici à Sougé le 14 avril 1928 à la Marnière du Ray, puis vous vous installez au Ray où vous resterez jusqu ‘en 1952.

Lors que vous m’avez si gentiment reçu chez vous pour préparer cette petite cérémonie, vous m’avez indiqué, M. Coupard, que vous avez été enfant de chœur, que vous assistiez à la petite et à la grand messe, aux vêpres et au catéchisme le jeudi. Voilà un temps que beaucoup n’ont pas connu !

Tous les deux, vous vous êtes rencontrés pour la 1ère fois à un bal à Sougé en mai 1948. Mais en novembre de la même année, vous êtes appelé sous les drapeaux pour faire votre service militaire au 15ème régiment d’infanterie dans le Bas Rhin. Vous en sortez sous officier mais n’en continuez pas moins à vous fréquenter pendant 3 ans.

Le 24 avril 1952 au matin, vous vous mariez à Sougé devant M. Derenne, alors Maire.

Cette journée fut bien sûr mémorable : les 2 repas de noce se déroulaient dans la cour de la Martinière – ferme que vous habitez toujours – les invités devant attendre le lendemain pour repartir avec le car. En effet, 1 seule voiture à votre mariage et l’obligation de démonter le parquet pendant la nuit de noce.

De nos jours, à la salle polyvalente, ce sont nos employés communaux qui s’en occupent permettant aux jeunes mariés d’arriver à la nuit de noces pas trop fatigués !

Nous pouvons dire que votre vie a été consacrée au travail dans des conditions que beaucoup de jeunes ignorent aujourd’hui et qu’ils auraient sans doute du mal à assumer comme vous l’avez fait. Vous commencez avec 8 ha et des vaches laitières vous permettant de vendre du lait au détail, plus de l’élevage.

M. Coupard, en plus de gérer votre ferme et alors que votre femme s’occupait de la traite, vous faisiez les battages et les campagnes de cidre.

Petit à petit, vous augmentez vos surfaces foncières et atteignez plus de 30 ha, très belle surface au moment où vous prenez votre retraite M. Coupard.

Vous avez connu les champs dispersés, le bétail qu’il faut mener ici ou là en traversant le bourg, la traite sur la bancelle dans les champs et par tous les temps. Ensuite, il faut ramener le lait à la Martinière dans des bidons stockés dans une petite remorque attelée à votre vélo. Quelques négociations avec la gendarmerie également par rapport à vos bêtes qu’on ne pouvait pas quand même empêcher d’aller sur la voirie communale … Imaginez ce qu’il en serait aujourd’hui avec les voitures et les camions de l’usine qui passent matin, midi et soir …

En 1962, pour vous facilitez la vie, vous achetez votre premier tracteur. Les années filant, vous prenez votre retraite en 1989, pour vous M. et en 1993 pour vous Mme.

Jusqu’à peu de temps, vous aviez toujours des bœufs pour vous occuper parce que vous avez la passion de l’élevage et l’œil pour reconnaître une belle bête.

Concernant  votre vie de famille, vous avez eu 2 enfants : 2 fils ; René né le 16.01. 1958 et Daniel né le 9.11.1971 ; 3 petits enfants (1 fille et 2 garçons : Mélanie, Rémi et Léo) et un arrière petit fils prénommé Matthieu, qui a 1 an.

Je voudrais dire à votre famille ici réunie aujourd’hui pour vous entourer combien ils peuvent être fiers de vous.

Vos enfants ont eu la chance d’avoir des parents solides qui ont consacré leur vie à leur famille et à leur travail et à qui vous avez donné l’éducation qu’il fallait.

Je souhaiterai dire également à vos petits enfants – dans un monde qui change de plus en plus chaque jour – que leurs grands parents sont un exemple d’une vie professionnelle bien remplie et d’une grande solidité pour un couple.

Bien sûr, tracas et joies se sont mêlées mais il faut faire preuve de beaucoup d’amour et d’écoute pour être ensemble 60 ans après s’être dit oui !

Aujourd’hui, vous continuez de vaquer à vos occupations : chasse et pêche, participation aux manifestations organisées à la salle polyvalente par nos associations communales … souvent, de la Mairie, je vois passer le tracteur avec le gyrophare allumé allant et venant , nous montrant que M. Coupard est à son affaire.

Voilà chers amis, nous vous savons très attachés à notre commune puisque votre famille a entrepris la restauration du Douet, une ferme qui en vaut la peine.

Pour conclure, je vous souhaite une belle journée en famille pour vos noces de diamant pour lequel je vous présente les félicitations du Conseil municipal et les miennes très personnelles. Je vous souhaite également une pleine santé et beaucoup de bonheur en famille.

Je vous remercie de votre attention.

Philippe Rallu

Maire de Sougé le Ganelon

Le 5 mai 2012. 

Lecture de l’acte de mariage

**********

Remise de fleurs au nom du Conseil municipal

**********

photos au jardin de la Mairie

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply