souge_livre.jpgPour plus de détails, consultez le livre de Pierre Moulard, « Chroniques de Sougé-le-Ganelon« , ouvrage paru en 1880, réédité en 2002 par Le Livre d’Histoire, 504 pages.

Etymologie

  • 1400 : Soulgé le Ganeron. « Ganeron » vient du seigneur de l’époque : Garinus de Sougeyo.
  • 1404 : Sougé le Ganeron (perte du l).
  • 1715 :  Sougé-le-Ganelon : appellation actuelle

Historique

  • 835 : construction du prieuré Saint-Martin.
  • 1527 : Samson Fouque, maître des « Forges de Monnaie » à Sougé, crée celles de la Gaudinière.
  • 1562 : les Huguenots incendient l’église Saint-Martin.
  • 1871 : les Prussiens incendient l’église Saint-Martin et quelques maisons du bourg.
  • 28 janvier 1871 : piloté par un marin nommé Auguste Tristan, le dernier Ballon (le général Cambronne), parti de la commune de Paris assiégée par les Prussiens, atterrit près de Peigné. Il transporte, entre autre, une dépêche de la direction des Postes et une du ministère de l’Agriculture concernant le ravitaillement de Paris.
  • 1990 : plantation des arbres de la liberté au lieu-dit « Mortefontaine ».