Repas des Anciens, en photos …

By 5 novembre 2012 Actualités

Dimanche 4 novembre 2012 s’est tenu le traditionnel repas des Anciens organisé par le CCAS. Le programme était le suivant : messe en l’église saint Martin, remise de plateau repas au doyen d’âge absent (à domicile), discours et repas avec animation dansante à la salle polyvalente.

dscf5173

visite du Maire à M. Mme Arsène LAMARE 

dscf5166

dscf5179

le mot de bienvenue du Maire, avec les jeunes de la commune, chargés du service de table

dscf5180

 

 

remise des cadeaux aux doyens présents, Mme Simone Rondeau, née en 1919 et M. Gaston GOdeau, né en 1925

les conteurs et les chanteurs :

 

 

dscf5184

dscf5188

dscf5190

 

Repas des Anciens Dimanche 4 novembre 2012
Salle polyvalente – 12 h 30

 

 

Mot du Maire :

Mesdames et Messieurs les Membres du Centre communal d’action sociale et du Conseil municipal,
M. l’Abbé Chevalier,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Comme chaque année, à la même époque, nous avons la joie de nous retrouver pour cette traditionnelle journée qui vous est réservée par le Centre Communal d’Action Sociale. Le CCAS, composé de conseillers municipaux et de personnes résidant sur la commune organise chaque année ce « repas des Aînés » et cet après midi de retrouvailles et de détente : je vous souhaite, en son nom, la bienvenue.

Je remercie donc les Membres du CCAS pour leur travail puisqu’ils choisissent :

– les nourritures solides et liquides de ce déjeuner,
– la décoration des tables toujours très appréciée à laquelle participent les Résidents d’Anaïs pour les compositions florales que je remercie pour leur travail toujours très soigné,
– la photo du menu.

Cette année, la photo du menu vous montre un rassemblement festif, peut être familial, qui s’est déroulé sans doute au début du XXè siècle au Gué Ory. Malheureusement, il est fort à craindre que les personnes photographiées sur cette carte n’aient pu être présentes aujourd’hui … d’où l’expression bien connue : il vaut mieux les avoir en photo qu’à table !

Ce qui m’amène à vous dire que je suis très heureux que vous soyez présents en nombre ce midi en ayant une pensée toute particulière pour nos disparus et pour tous ceux qui n’ont pu venir pour raison de santé ou de calendrier.

Je salue nos doyens présents, Mme Simone Rondeau et M. Gaston Godeau à qui je souhaite une bonne journée. Je salue également l’Abbé Chevalier, toujours fidèle à notre rassemblement ainsi que nos anciens Maires, Mme Paulette Chauveau et Jean Claude Lebossé.
Tout à l’heure, nous avons rendu visite, comme l’an passé, à M. et Mme Lamare, à la Basse Robinière pour leur porter un repas chacun, M. Arsène Lamare étant notre doyen d’âge. Il vous transmet son bonjour.

Ce repas pris en commun est une des animations de l’année, sur notre commune. Il y en a bien d’autres organisées notamment par le club des Aînés ruraux, présidé par Daniel Geslin, qui permet de vous réunir et de vous distraire, en brisant sans doute parfois la solitude. Notre commune est riche de beaucoup d’associations qui – selon vos goûts et vos disponibilités – sont ouvertes aux nouveaux membres. N’hésitez pas à vous y investir si vous le souhaitez.

La commune, qui subventionne toutes les associations communales, dispose également d’un point bibliothèque proche de la Mairie. Ce service – proposé à la population pour une cotisation annuelle très modique de 3 € en individuel – vous permet d’emprunter des livres et des magazines : il est aujourd’hui sous utilisé et c’est dommage. Des bénévoles – que je remercie pour leur disponibilité – donnent de leur temps pour tenir des permanences en semaine. Rendez leur visite aux heures d’ouverture afin de montrer l’utilité de ce service qui a besoin de vous si nous voulons le conserver …

Le samedi 6 octobre dernier, devant une assemblée nombreuse, nous avons inauguré la maison médicale rue des Acacias, là ou exercent dorénavant le Docteur et le cabinet d’infirmiers. Ce bâtiment moderne et pratique – d’une surface de 205 m2 – a été financé à 100 % par la Communauté de communes des Alpes Mancelles pour un montant de 400 000 €ttc.
S’il bénéficie à notre commune puisqu’il a été construit chez nous, il sert également aux communes alentour en permettant d’offrir aux patients une offre de soin renforcée, c’est donc un vrai plus. En effet, Mme Devezin, podologue, s’est installée en septembre et Mme Fillon, psychologue, la rejoindra en janvier 2013. La présence de ces deux acteurs de santé supplémentaires vient en complémentarité de la pharmacie et des services existants déjà sur notre zone de Mortefontaine.
A noter également que nous avons eu la chance que le terrain constructible où se trouve aujourd’hui la maison médicale – idéalement situé et cédé à la Communauté de communes pour l’€ symbolique – ait été réservé par les conseils municipaux précédents, à un projet « économique », ce qui a permis d’aboutir au projet de la maison médicale. Ainsi, vous pouvez constater une parfaite continuité dans le choix des projets au service des habitants au fil des années.

La commune a, quant à elle, refait le trottoir rue des Acacias, crée une accessibilité par rampe près de la Poste pour aller à la pharmacie et mis en place un passage entre le parking de l’Intermarché et la rue, avec un passage pour les piétons.

Un certain nombre d’entre vous se souviennent sans doute de la famille Gontier qui demeura à la Castine, rue des Forges. En son temps, cette famille a été accommodante avec la commune de Sougé (cession de terrains, chauffage dans l’église, vitraux, cloches …).
En date du 29 avril 1977, Mme Germaine Gontier procédait à une donation entre vifs et en nue propriété d’une parcelle de 2 ha ½ dénommée les champs au profit de la commune de Sougé. Cette donation ayant reçu l’accord du Conseil municipal en date du 6 juin 1977, M. Douet étant alors Maire.

Ce legs était consenti moyennant l’obligation faite à la commune de Sougé d’entretenir un certain nombre de concessions funéraires après le décès de Mme Gontier intervenu le 2 février 1987, à l’âge de 94 ans.

Si vous vous rendez au cimetière, vous constaterez que le Conseil municipal a fait procéder au nettoyage de la concession funéraire où est inhumée Mme Veuve Germaine Gontier, sa fille Marie Louise et Mme Deschamps, sa belle mère ainsi que 2 autres concessions répertoriées dans les conditions du legs de 1977 qui oblige la commune à entretenir les tombeaux.

Il reste à s’occuper de la concession perpétuelle de M. André Gontier, ancien Conseiller référendaire à la Cour des Comptes, décédé à Paris le 16 mars 1950 à l’âge de 66 ans, inhumé au cimetière Montparnasse. C’est en cours. Concession que je suis allé constater moi-même dernièrement, sur place. Je vous rappelle que le père de ce dernier, M. Joseph Gontier, fut maire de Sougé de 1908 à 1919, mandat incluant la période dramatique de la Grande guerre de 1914.

A la fin de la cérémonie au Monument aux Morts du 11 novembre prochain, je vous inviterai à découvrir ces concessions restaurées.

A ce sujet, il est demandé aux jeunes de la commune de bien vouloir participer dimanche prochain 11 novembre à la cérémonie d’hommages aux victimes de la guerre 1914 1918 où un texte sera lu par un jeune de la commune. Rendez vous donc place de l’église à 11 h 20.

L’exemple des concessions Gontier restaurées est un des exemples de l’intérêt que nous portons à notre patrimoine (je pourrai également citer le sauvetage de la chapelle sainte Marguerite qui, sans l’intervention de mon prédécesseur et de son Conseil serait aujourd’hui un tas de pierre) : notre commune possèdent des richesses historiques et patrimoniales parfois méconnues : puits couverts, croix, lavoirs, une église avec des objets mobiliers remarquables (la plupart étant classé au titre des monuments historiques), chapelles … Aussi, ainsi que je l’ai dit au Conseil municipal ; je lance ici l’idée de créer une association à but non lucratif type loi 1901 qui pourrait s’appeler « mémoire et patrimoine de Sougé ». Cette association pourrait nous aider à conserver, restaurer et faire connaître les richesses léguées par ceux qui nous ont précédés. Ces richesses méritent que l’on se mobilise pour les faire connaître mais aussi les transmettre dans de bonnes conditions. Regardez par exemple le succès, l’année dernière, de l’exposition des « savoirs faire des Sougéens » où plus de 180 personnes sont venues, regardez également le riche passé de notre commune en terme d’activité économique aujourd’hui disparue (le sabot par exemple) ou des inventeurs (comme la mono bloc …) : je suis sûr que nous pourrions découvrir des choses intéressantes et profiter des témoignages de ceux qui ont connu ce passé. Aussi, cette idée je la lance aujourd’hui et c’est un sujet qui me tient à cœur avec l’appui du Conseil municipal mais c’est à chacun de se mobiliser pour la concrétiser. Je suis disponible pour en parler avec toutes les personnes intéressées afin que nous avancions sur ce sujet …
Lors de la séance du Conseil municipal d’octobre, nous avons pris la décision de restaurer une très belle peinture à huile sur toile du XVIIIè siècle accrochée dans l’église et endommagée. Le coût pour la commune est de 3000 € ttc avec 70 % de subventions espérés : si nous pouvions, par cette association à créer, lancer une souscription publique, nous pourrions bénéficier d’une aide supplémentaire de la Fondation du patrimoine pour les 30 % restants à charge de la commune. Voilà une 1ère idée …

Au mois d’août 2012, nous changions de boulangers avec l’arrivée de M. et Mme Voisin pour qui cette expérience est nouvelle. Nous espérons qu’ils trouveront dans notre commune le plaisir d’y travailler et qu’ils feront d’excellentes affaires car, la boulangerie, dans une commune, c’est un service indispensable.

Parmi tous nos commerçants et artisans qui dynamisent notre commune, notre Intermarché contact fonctionne bien, c’est un commerce très important pour l’autonomie de chacun. Sans vouloir faire de pub, je vous dis quand même qu’il faut en profiter pour y faire ses courses.

Notre projet de lotissement avance, c’est une démarche longue, technique et coûteuse mais le Conseil municipal est unanime pour dire qu’elle est indispensable pour conserver nos services à l’avenir. C’est un projet qui nous engage pour les années futures. Nous l’avons découpé en 4 tranches. Nous sommes entrain de travailler sur la 1ère tranche en sélectionnant la Maîtrise d’Oeuvre, c’est-à-dire le cabinet d’études qui va rédiger le plan, chiffrer les coûts et suivre les travaux. 2013 va être consacré à la phase administrative et 2014 (après l’été) aux travaux de viabilisation. Nous avons souhaité nous entourer de conseils en la matière (Conseil d’architecture et d’urbanisme de la Sarthe, puis Sarthe habitat) tant ce projet est important, tant sur le plan du développement du bourg que sur le plan financier.

Pour mener à bien ce projet d’investissement, nous avons besoin d’argent : c’est pourquoi le Conseil municipal, après le départ des derniers locataires, a décidé de mettre en vente le logement de la Poste puisque qu’aucun Receveur, de nos jours, ne souhaite habiter sur place. Pour tous renseignements à ce sujet, s’adresser à la Mairie.

Des logements sociaux adaptés au maintien à domicile sont confirmés par Sarthe Habitat qui les financera à 100 % (soit environ 960 000 €) puisque j’ai demandé à ce qu’il y ait 8 pavillons sur le nouveau lotissement de la plaine des Boulaies. La commune mettra à disposition les terrains nécessaires. Les personnes intéressées peuvent retirer un dossier en mairie qui sera ensuite transmis à Sarthe Habitat. Il reste des places.

Dans un autre registre, notre commune devrait être confirmée dans son classement 3 fleurs *** au « Concours régional des villes et villages fleuris ». Nous nous sommes donnés beaucoup de mal pour y parvenir et conserver notre classement car les critères de sélection évoluent. J’en profite pour souligner le travail des employés communaux et du 1er adjoint sur cette action. Chacun de nous, qu’il habite le bourg, le Gué Ory ou en campagne doit se sentir fier de cette récompense car Sougé est connu et reconnu pour son fleurissement et doit le demeurer aussi longtemps que possible.

En janvier prochain, les vœux du Maire et du Conseil municipal se tiendront le 2ème vendredi de janvier (et non le 1er), soit le 11 janvier 2013. Merci de retenir cette date.
Notre site internet communal fonctionne bien : pour les spécialistes de l’ordinateur (j’en connais ici), n’hésitez pas à aller vous connecter et ainsi lire les nouvelles et regarder des photos …

Les temps sont durs pour tout le monde : aînés, familles, jeunes … dans ce climat de crise économique très grave, nous avons un œil sur nos entreprises qui souffrent, comme beaucoup d’autres, de la morosité ambiante. Nous espérons que ce cap difficile pourra être passé sans embûches et faisons confiance à leurs dirigeants et à leur personnel.

Mais aujourd’hui, nous sommes là pour oublier nos soucis et passer ensemble un bon moment entre nous. Avant d’en terminer car la faim vous tenaille pour vous et la soif pour moi, car causer donne soif, je souhaite vous présenter nos jeunes qui vont vous servir avec toute leur bonne volonté. Il s’agit :

d’Estelle Camus, Noémie Francou, Yohann Lépinay, Audrey Lhuissier, Léa Pimenta, Angélique Trocherie, Amandine Da Silva (confirmation attendue) Justine Afonso (si au moins autant d’inscrits que l’an dernier).

Le repas a été livré par la Maison Durand de Fresnay, géré ici en cuisine par Mmes Angèle et Josiane Desalay, l’apéritif vous est offert par M. Mme Francou, de l’Hôtel du Pont au Gué Ory, le tout coordonné par Daniel Boblet au nom du C.c.a.s. Qu’ils en soient tous remerciés.

Bon appétit et bon après midi à vous !

Philippe Rallu
Maire de Sougé le Ganelon.

 

 

 

 

 

Leave a Reply