All Posts By

Sougé le Ganelon

Remplacement à neuf de la couverture de l’atelier municipal

By Actualités No Comments

La couverture de l’atelier municipal, en fibro ciment non amianté, se fissurait : il a fallu envisager son remplacement, inscrit sur le programme de mandat 2020 2026, pour garantir son étanchéité.

Après consultation des Bâtiments de France (A.B.F.), la couverture est en cours de remplacement, en panneau sandwich imitation couverture zinc à tasseaux avec fixations cachées et couvre joints entre les panneaux, avec pose d’un faîtage double cranté ventilé en tôle laqué identique à la couverture.

Pose par l’entreprise SAS Breton (Assé le Boisne).

Le montant de la dépense est de 21 800 €ht.

Installation d’un nouveau prêtre

By Actualités No Comments

Ce dimanche 19 septembre, à 10 h 30, a été officiellement installé M. l’Abbé Gautier Terral, curé des paroisses de Fresnay, Oisseau, Sougé le Ganelon : 27 clochers *.

Jeune prêtre venant du sud Sarthe, le Père Gautier (remplaçant l’Abbé Gaëtan de Bodard, nommé aumonier à la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris) a été officiellement présenté par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, en présence de l’Abbé Maurice Chevalier, curé auxiliaire de Sougé et une assistance nombreuse, en l’église de Fresnay sur Sarthe.

A l’issue, un verre de l’amitié était servi sous les halles de Fresnay, avec un mot d’accueil de Fabrice Goyer-Thierry, Premier Adjoint au Maire.

  • Fresnay-sur-Sarthe – Oisseau-le-Petit – Assé-le-Boisne – Douillet-le-Joly – Gesnes-le-Gandelin – Moulins-le-Carbonnel – Saint Germain sur Sarthe – Saint-Georges-le-Gaultier – Saint-Léonard-des-Bois – Saint-Paul-le-Gaultier – Sougé-le-Ganelon – Coulombiers – Moitron – Montreuil-le-Chétif – Saint-Aubin-de-Locquenay – Saint-Germain-sur-Sarthe – Saint-Ouen-de-Mimbré – Saint-Victeur – Ancinnes – Bérus – Béthon- Bourg-le-Roi – Champfleur – Chérisay – Fyé – Rouessé-Fontaine – Saint-Rigomer-des-Bois.

Inauguration de l’exposition « Sougé le Ganelon raconte la Gaudinière »

By Actualités No Comments

Ce samedi matin, 18 septembre 2021, à 11 h 00 a eu lieu l’inauguration de l’exposition Sougé le Ganelon raconte la Gaudinière où l’histoire industrielle du Gué Ory depuis 500 ans, des maîtres de forge à l’actuelle usine Hutchinson.

En présence de Mme Anne Beauchef, conseillère régionale, de Gérard Galpin, conseiller départemental, de M. Arnaud Brillant, directeur du site Hutchinson, de Jean Marc Dorneau, conseiller municipal et auteur de l’exposition, de Philippe Rallu, Maire, d’élus et conseillers municipaux, une soixantaine de personnes, après « passé sanitaire »,  ont pu découvrir le travail mené par les Membres de l’Association Mémoire et Patrimoine de Sougé le Ganelon, présidée par Mme Nicole Dorneau.

Cette exposition raconte l’évolution, au fil des siècles, du site de la Gaudinière : production de fonte, de cuivre, de bakélite, d’ébonite et de caoutchouc.

Véritable village dans le village, La Gaudinière a connu plus de 1 100 emplois dans les années 1970. Une vraie vie sociale et associative y été menée, avec la présence de main d’oeuvre venue d’Espagne, du Portugal … dans les années 1950. 32 familles étaient hébergées sur site.

Une médaille produite par les fondeurs d’Antoigné (sainte Jamme) sera disponible à la vente pendant la durée de cet évènement qui se clôturera le 8 octobre prochain.

Cette médaille, représentant le logo de l’Association, a été offerte au Maire par l’Association au cours de cette inauguration. Elle figurera dorénavant dans les vitrines de la Mairie.

A l’issue de cette inauguration, un verre de l’amitié était offert à la salle des Associations en présence des « prêteurs » d’objets.

A noter la statue de saint Eloi, patron des Forgerons, prêtée par l’usine Hutchinson. Cette statue était installée au dessus de la porte d’entrée de la forge depuis le 22 mars 1876.

Exposition ouverte tous les samedis (de 9 h 00 à 12 h 00 & de 14 h à 18 h) et dimanches après midi de 14 h à 18 h 00 et en semaine aux heures d’ouverture de la Mairie, jusqu’au 8 octobre 12 h 00.

Les fondeurs d’Antoigné : présents les 25 & 26 septembre à Sougé

By Actualités No Comments

Dans le cadre de l’exposition sur l’activité économique au Gué Ory « Sougé le Ganelon raconte La Gaudinière de 1529 à 2021« , ou cinq siècles d’industrie, les fondeurs d’Antoigné (Sainte Jamme) assureront des démonstrations de moulage les samedi 25 et dimanche 26 septembre (place de l’église – gratuit, de 14 h à 18 h). L’exposition sera ouverte en Mairie de 14 h à 18 h.

Pour rappel, l’exposition sera visible aux Journées du Patrimoine les samedis et dimanche après midi (18 – 19 septembre) et en semaine (aux heures d’ouverture de la mairie) jusqu’au 8 octobre.

Les fondeurs vous propose la fonte d’une médaille au logo de l’association Mémoire et Patrimoine de Sougé.

Rentrée scolaire : effectifs

By Actualités No Comments

Cette année, la direction de l’école Assé le Boisne Sougé le Ganelon (Sivos) est assurée par Hélène Lis.

les effectifs inscrits sont les suivants :

Assé le Boisne :

PS / MS : 25 ; CP : 20 ;  CE2 : 25

Sougé le Ganelon :

PS / MS : 24 ; CE2 : 24 ; CM1 CM2 : 21

soit un total de 139 élèves.

Journées du patrimoine 2021 (18 & 19 septembre)

By Actualités No Comments

Voici le programme des Journées Européennes du Patrimoine pour notre commune :

Visite libre de l’église Saint Martin, de la Chapelle Ste Marguerite des Chardonnerets au lieu-dit La Chapelle et de la Chapelle Moulard au cimetière : samedi et dimanche de 10h à 18h.

Visite libre des lavoirs de la commune : lavoir de la Fontaine (rue de la Fontaine) et lavoir de l’Escole Corbin (rue de l’Escole Corbin).

Visite de l’exposition « Sougé le Ganelon raconte La Gaudinière de 1529 à 2021 – Cinq siècles d’industrie, de la fonte au caoutchouc », en Mairie 4 place de l’Eglise : samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h ; dimanche de 14h à 18h.

(Pass sanitaire obligatoire pour la visite de l’exposition).

 

Vol au dessus de Sougé & des Alpes Mancelles

By Actualités No Comments

Organisé par les Poulets de Loué à destination de leurs adhérents, sous la conduite de Philippe et Cécile Breton (entreprise Septième Ciel, Saint Ouen de Mimbré), 19 montgolfières, parties de Bouillant (Assé le Boisne) ont, sur les 2 jours, assuré des vols au dessus de notre superbe territoire.

Spectacle magique tant du haut que d’en bas que de voir ses superbes aéronefs se mouvoir dans les airs, par un temps magnifique, avec ce bruit si caractéristique du brûleur alimentant le ballon.

Réfection de peinture à l’école & rentrée scolaire

By Actualités No Comments

La période estivale est propice pour les travaux de réfection.

L’école a vu ses peintures refaites pour les 2 portails d’entrée, la porte de la cantine (cuisine), les sous toits du bâtiment de la maternelle, les grandes fenêtres et portes de la garderie & classe.

Ces travaux continueront l’année prochaine pour les fenêtres de la cantine, côté cour.

Rentrée scolaire :

Les élèves sont attendus jeudi 2 septembre pour la rentrée scolaire 2021 : les mesures sanitaires, mises en place avant les vacances estivales, perdurent.

Changement de présidence à l’Union Sportive des Alpes Mancelles (USAM)

By Actualités No Comments

Vendredi 16 juillet se tenait à la salle polyvalente de Sougé l’assemblée générale de l’USAM (foot), jusque là présidée par Bernard Duval.

L’élection s’est donc déroulée sous forme d’une co-présidence : c’est donc MM. Coupard Daniel (Sougé le Ganelon) et Pion Mickaël (Fresnay sur Sarthe) qui prennent la tête de l’association.

Belle continuation au club !

Commémoration du 24 janvier 1871 : retour en photos (expo en Mairie jusqu’au 25.07.2021)

By Actualités No Comments

Guerre de 1870 : contexte général

La guerre de 1870 est une défaite pour la France. La France est dirigée par napoléon III et connaît le régime impérial du Second Empire, une période faste dans ses débuts sur le plan économique. Napoléon III déclare la guerre au royaume de Prusse le 19 juillet 1870 : c’est donc une guerre entre français et prussiens qui s’annonce, cela va tourner à la guerre entre français et allemands. En effet, Ce conflit résulte de la volonté prussienne d’unifier l’Allemagne, qui était jusque-là une mosaïque d’États indépendants. Or depuis 1866, la France empêche les États du sud de l’Allemagne de rejoindre la confédération de l’Allemagne du Nord formée autour de la Prusse. Il faut donc faire sauter le verrou français. La France, quant à elle, est isolée sur le plan diplomatique.

C’est une humiliation totale : défaite militaire (le nombre de nos soldats est deux fois inférieur à ceux de l’ennemi, nos équipements sont vieillots notamment pour l’artillerie car nous chargeons par la gueule alors que les prussiens bénéficient de culasse de chargement), conséquences politiques, perte d’une partie du territoire national.

L’armée est mal préparée, mal organisée. L’empereur lui même est malade et ne croit guère à la victoire. Dans un télégramme à l’impératrice Eugénie, Régente,  il écrit : « rien n’est prêt, nous n’avons pas suffisamment de troupes, je nous considère d’avance comme perdus».

La catastrophe a lieu à Sedan le 2 septembre. Emile Zola parle de « débâcle ». L’empereur signe la reddition, c’est la fin du Second Empire mais pas la fin de la guerre ! L’armée prussienne se dirige vers Paris où les républicains tentent de reprendre les choses en main. Léon Gambetta met sur pied une armée de secours, la Garde nationale combat mais Paris est encerclé. Léon Gambetta part pour Tours où l’attend une délégation du gouvernement depuis la proclamation de la République: c’est par ballon, s’élançant de la butte Montmartre que ce jeune Ministre de l’Intérieur s’envole. Pendant ce temps, le militaires, Mac Mahon en tête, tergiversent sur l’attitude à adopter. Les Prussiens progressent … le 19 janvier 1871, grâce à Adolphe Thiers, les négociations reprennent. Mais la guerre continue, tout près de nous au Mans le général Chanzy chef du 16 ème Corps de la première armée de la Loire participe aux combats de Coulmiers et de Loigny.

Le 6 décembre, il est nommé commandant en chef de la seconde armée de la Loire, arrête un temps l’offensive allemande à Villorceau. Mais il ne peut progresser et se replie sur Vendôme, puis sur Le Mans où son armée est battue les 10 et 11 janvier 1871. Il se retire alors sur Laval le 16 janvier et sur la rive droite de la Mayenne, où le trouve l’armistice du 28 janvier 1871.  L’Allemagne reçoit l’Alsace et le Nord Est de la Lorraine, de fortes indemnités journalières au titre des frais d’occupation, l’armée allemande défile sur les champs Elysées le 18 mai, le traité de Francfort est signé.

S’ensuit la Commune de Paris, les républicains peinent à reprendre les choses en main, ils y parviendront mais le goût de la défaite appelle celui de la vengeance et fait le nid de conflits à venir. La guerre de 1870 se termina par une défaite française qui eut pour conséquences la chute du Second Empire et de l’empereur Napoléon III et la proclamation de la troisième République, mais aussi la perte du territoire français de l’Alsace Moselle. Pour l’Allemagne, c’est la consécration de l’unification allemande, commencée par Bismarck et le point de départ de l’Empire allemand.

(Des photos jointes de cette journée mémorable de dimanche 18 juillet 2021. Initialement, cette commémoration aurait dû se tenir en janvier)

Photos (Mairie de Sougé le Ganelon) : inauguration de l’exposition (comité restreint) en présence de M. Galpin, Conseiller départemental Maire de Sillé le Guillaume ; M. Goyer-Thierry, Premier Maire adjoint de Fresnay sur Sarthe, vice Président communautaire ; Mme Dorneau, Présidente de Mémoire et Patrimoine de Sougé ; déjeuner avec l’association des Bercons ; dépôt de gerbe ; après midi conférence contée.

(merci à tous ceux et celles qui ont participé au succès de cette journée)